Règles de jeu du Treibball en France

Share

Le Treibball est un sport canin récent (2008) inventé en Allemagne par Jan Nijboer. A l’origine, il a eu l’idée de développer cette activité pour pallier au manque d’activité « troupeau » des chiens de berger. Par la suite, le Treibball s’est généralisé à toutes les races de chiens.

Il emploie le chien, non seulement physiquement mais aussi mentalement. Cette discipline développe considérablement la communication et la coopération entre le chien et le maître, qui forment une équipe compétitive. Le Treibball n’est pas extrêmement exigeant pour la condition physique du chien ou du maître-chien.

Le Treibball : Un sport complémentaire aux autres disciplines sportives ?

Oui, pour l’Agility et le Hoppers le travail à distance et les ordres de directions (en avant, droite, gauche, derrière, passe …), le Treibball apportera des compléments techniques.

Pour le Dog Dancing, la pratique des autocontrôles du Treibball serait un atout pour gérer certaines figures, dans un autre contexte.

Cette nouvelle discipline consiste à diriger tous les ballons dans une cage de 3 mètres de long sur 3 mètres de large, sur un terrain délimité, pour une compétition, d’une largeur de 15 mètres et d’une longueur de 25 mètres, dont la face arrière peut être laissée ouverte.

Le maitre ne doit pas franchir la ligne de démarcation de la cage des buts, lors de l’envoi de son chien, ni de la réception des ballons. Il doit toujours rester dans sa cage.

Les prérequis :

  • Chien sociable
  • Le focus du chien (connexion maitre/chien)
  • Maitrise des ordres de bases (couché, pas bougé, assis …)
  • Un chien gourmand et joueur

Cette discipline s’est largement développée dans les pays de l’Est et d’Europe pour se diviser en deux sections :

Le Classique (Fast), pour lequel les ballons sont en configuration triangulaire, de 3 à 10 ballons voire plus, où le chien doit aller chercher le ballon placé en bout de la pointe du triangle pour le ramener, en premier, à son conducteur. Les autres ballons sont rapportés, au gré des directives du juge, suivant leur couleur ou leur numéro.treibball - exemple de parcours fast

Le Fun (Smart) pour lequel la configuration est aléatoire et nécessite une extrême concentration puisque le chien doit, au travers des directionnels formulés par son maître, suivre un parcours déterminé avant de ramener le ballon. Exemple : Avec deux ballons espacés, le chien doit exécuter des huit avant de rapporter l’un d’entre eux.

treibball - exemple de parcours fun

Dans les deux cas, l’apprentissage des directionnels nécessite, de la part du chien une gestion des auto-contrôles, de l’autonomie, de la concentration, et, de la part du maître, une totale harmonie et synchronisation avec son chien.

Selon le niveau de l’équipe, il peut être demandé au chien de rassembler et rapporter les balles, sur une distance allant de 3 mètres jusqu’à 15 mètres, voire plus.

Bien sûr, dans les deux cas, c’est le plus rapide et sans pénalités qui gagne (il faut bien déterminer un critère pour départager ceux qui ont réussi l’exercice), mais à un niveau très élevé, la rapidité est l’ennemi du bien, tant les sinuosités sont impressionnantes… Les plus paisibles qui restent concentrés ont un bel avenir devant eux.

Pour démarrer, il suffit de peu : un terrain plat, un ballon de gymnastique adapté à la taille du chien (il doit voir son maitre au-dessus du ballon), un anneau de soutien, des friandises et de l’enthousiasme.

Pour attaquer la compétition, évidemment, il faut un peu plus, de terrain, un peu plus de ballons, un gonfleur, des anneaux de soutien et un meilleur savoir-faire !

Cette discipline étant peu connue en France, Il n’existe pas de compétition actuellement. Pour ce faire, la CNEAC souhaite la développer et permettre de se doter auparavant de bases solides : déploiement de la discipline par des journées découverte, initiations, recrutement de formateurs, formation de moniteurs de clubs, création du règlement français …

Il est à noter que des journées d’initiations gratuites ont d’ores et déjà été proposées en Ile de France au club de Chaumes en Brie (77) présidé par monsieur Marc BISCONTE, au Sporting club canin d’Aubagne (13) présidé par monsieur Alain PIGNOL, en Charente Maritime et en Champagne Ardenne.

Quelques concours en international ont permis d’acquérir de nouvelles techniques.

Entre autre en 2021, des françaises, dont 3 franciliennes avec 4 chiens, se sont inscrites à un challenge organisé par la République Tchèque et ont obtenu d’excellents résultats dont un podium.

En août 2022 aura lieu la 1ère coupe de Treibball Européenne à Pragues, et quelques équipes Françaises s’entraînent pour y participer ainsi qu’observer, apprendre et créer des liens internationaux.

Une nouvelle discipline très ludique à faire découvrir à vos compagnons, dans nos clubs, pour créer un lien fort et « fun ».

Et leurs apprendre à « ranger » les ballons dans les buts, sans masticage.