Chiens d’attelage

Plus d’informations :

(cliquer sur le nom pour voir les coordonnées)

Dans les années 90 un groupe de passionnés entame une réflexion sur l’aspect éducatif et sportif que pourrait offrir une pratique « moderne » de l’attelage. En effet, pour certaines races, la pratique des sports canins « classiques » est souvent pénalisante voire contraire à leur morphologie. Les chiens de grande taille et de forte corpulence ont donc peu l’occasion de montrer leurs qualités, et de s’épanouir dans une activité à leur mesure.
L’attelage aujourd’hui, est accessible à tout chien toisant 50 cm minimum au garrot, et en bonne condition physique.
Le travail attelé nécessite écoute, réflexion, et précision tout en ménageant un espace d’initiative et d’indépendance du chien. Il permet de mettre en valeur des qualités spécifiques non exploitées dans d’autres activités sportives. De la complicité formée par le conducteur et son chien dépend la réussite de l’équipe.
L’activité se pratique généralement avec 1 seul chien attelé à un brancard, mais peut l’être également en couple, c’est à dire avec 2 chiens attelés de front à un timon.

Matériel

L’attelage comprend:

  • 1 charrette à 4 roues solide et stable – poids 15kg environ
  • 1 brancard mobile verticalement et horizontalement permettant la position assise ou couchée
  • 1 harnais confortable dont la sangle poitrinaire est au minimum de 4 cm de large.

Concours

Les épreuves du Brevet et des Concours s’effectuent sans laisse.
Le brevet d’attelage permet de déterminer l’aptitude du conducteur et du chien (âgé de 12 mois minimum) pour participer aux différentes compétitions.
Les concours d’attelage comportent 3 épreuves: Régularité – Obstacles – Harmonie
Ils sont accessibles aux chiens de + de 15 mois ayant obtenu leur brevet

Régularité

L’épreuve se déroule en terrain naturel. Elle dure de 20 à 30 mn suivant la difficulté du parcours.
Chaque conducteur doit estimer le temps nécessaire à son chien attelé pour effectuer le trajet, le mieux classé étant celui qui sera le plus près du temps annoncé. Il ne s’agit pas d’une épreuve de vitesse, le chien ne doit pas passer au galop.
Pour le confort du chien un arrêt de 30″ est obligatoire à mi-chemin pour le reposer et le désaltérer si besoin.
Cette épreuve nécessite une parfaite connaissance des capacités et des facultés d’initiative de son chien.

Obstacles

En concours, ils sont au nombre de 15 tels que slaloms, dévers, pédiluve, tunnel, virages, bascule, portique, marche, couloir, absence…
Les obstacles sont censés représenter les difficultés rencontrées lors de déplacements quand le chien était utilisé au travail.
Cette épreuve demande de la rigueur, un bon niveau d’obéissance et surtout une grande complicité entre le conducteur et son chien qui doit rester à l’écoute de son maître pour être le plus précis possible dans l’exécution des manœuvres.
Chaque contact (chien- obstacle, charrette-obstacle, maître-chien, ou un refus) est pénalisé.
L’épreuve n’est pas chronométrée, il s’agit avant tout d’un travail de maniabilité et de précision

Harmonie

C’est la référence historique de l’attelage. Elle nous rappelle l’utilisation du chien attelé mais ne doit pas faire oublier les abus et maltraitances à l’origine de l’interdiction c’est pourquoi par exemple le poids total (charrette + charge) ne doit pas excéder le poids du chien.
Seuls le costume du conducteur et la charge dans la charrette illustrent les différents métiers et travaux avec le chien comme auxiliaire.

Voir le chien d’attelage en vidéo (GPF Attelage 2015)