La méthode naturelle

Share


Methnat1Principe :

Une friandise appétante placée dans la main du maître permet de placer le chien dans différentes positions. Il ne reste plus qu’à prononcer le mot qu’il conviendra de répéter souvent pour que le chien l’apprenne. Il prendra ensuite cette position à chaque fois que l’on répètera ce mot pour peu que la récompense y soit associée suffisamment longtemps.

Cette méthode douce permet d’éduquer sans conflit tous les chiens, quel que soit leur caractère (craintif, agressif, dominant). On peut aussi récompenser le chien à chaque fois qu’il adopte un comportement souhaité.

La CNEAC forme depuis des années ses moniteurs en éducation canine à cette méthode. Elle souhaite que les méthodes utilisant la contrainte soient le plus rapidement possible remplacées par ces méthodes basées sur une meilleure connaissance du comportement canin.

meute

meute2Méthode :

  1. Au début de l’apprentissage on récompense systématiquement le chien.
  2. Quand il réagit rapidement à la demande on récompense une fois sur deux puis sur trois. Le chien s’attendant à être récompensé exécute l’action.
  3. On récompensera ensuite d’une façon aléatoire pendant toute la vie du chien.

Avantages de la méthode éthologique :

  • Pas de contrainte et donc pas de conflit pendant les phases d’apprentissage.
  • Obéissance rapide et joyeuse.
  • Renforcement positif.
  • Confiance totale du chien envers son maître.
  • Apprentissage plus rapide et durable.

Exemple d’exercices :

assimnLe Assis :

La maîitresse tient dans sa main droite une friandise. Elle tient le bout de la laisse dans la main gauche. La laisse n’a aucune action éducative sur le chien. Elle n’est là que pour rassurer la maîtresse lors d’une séance collective en présence d’autres chiens.
Elle place sa main droite au-dessus du museau du chien situé en face d’elle. Elle recule doucement sa main fermée vers l’arrière de la tête de son compagnon, entre les oreilles.
Le chien suit naturellement la main qui contient la friandise et recule sa tête. Pour être dans une position plus confortable, il s’asseoit naturellement.
A ce moment là, la maitresse prononce calmement et sur un ton joyeux le mot « Assis » à plusieurs reprises. Elle ouvre ensuite sa main et libère la friandise.
Le chien va associer sa position, le mot « assis » et la récompense.
Selon les lois de l’apprentissage, il reproduira cette action plutôt qu’une autre car elle lui apporte une satisfaction ( on parle de renforcement primaire car la nourriture est vitale pour le chien).
Dès que le chien à mangé la friandise, le maître fait un pas en arrière et invite son chien à se lever. Il retardera de plus en plus la fin de l’exercice pour habituer le chien à rester assez longtemps assis . C’est le maître qui met fin à l’exercice, pas le chien.

cousamoyLe Couché :

Le maître descend maintenant sa main devant le poitrail du chien en direction du sol, puis l’avance légèrement vers l’avant. L’animal suit la croquette du museau et prend naturellement la position couchée qui lui est plus confortable.
Le maître dit alors « couché » et pose la croquette au sol et se relève. Il répète le mot couché calmement. Comme lors du « assis » il met fin à l »exercice en appelant son chien qui se lève alors. C’est toujours le maître qui dirige les débats.
Le fait de poser la friandise au sol et de se relever évite de conditionner le chien sur la position accroupie du maître pour obtenir le « couché »
Une variante consiste à descendre la main devant le poitrail et à reculer légèrement, la main sous le chien. Ainsi il se couche en repoussant son corps vers l’arrière par rapport à ses appuis au sol.

suiteLa suite :

Le maître n’utilise pas sa laisse qui n’est là qu’en contrôle de sécurité.
Il avance en tenant une friandise dans sa main. Cette dernière posée sur sa cuisse à hauteur du museau du chien est tenue fermée.
Il avance d’un bon pas. Le chien va suivre la friandise. Le maître ne prononce alors le mot « au pied » que par répétitions, le chien associera bientôt à cette position. Pour garder le chien motivé il donne la friandise tous les trois ou quatre pas. Plus le chien comprend, plus on espace la distribution des friandises.
On peut alterner des brusques changements de direction qui rendront le chien encore plus vigilant.

Le rappel :

Le chien revient systématiquement et joyeusement au commandement « au pied » car il s’attend à être récompensé.

rappelmn

Voir aussi :