Les apprentissages en Agility et le BEA

Share

Communiqué du GTA

Le Bien Être Animal fait l’objet de toutes les attentions depuis quelques années.

Le bien-être d’un animal est l’état mental et physique positif lié à la satisfaction de ses besoins physiologiques et comportementaux, ainsi que de ses attentes. Cet état varie en fonction de la perception de la situation par l’animal [ANSES 2018].

Dans notre discipline Agility, nous sommes nous aussi concernés par le BEA, certes dans notre vie de tous les jours auprès de notre compagnon à quatre pattes mais aussi dans nos apprentissages et/ou entrainements/ concours d’Agility.

Les 4 et 5 janvier 2020, nous (les formateurs en Monitorat d’Agility), nous nous sommes réunis sous la houlette de Patrick Servais, afin de réfléchir ensemble à une nouvelle mouture du MAG 1 : l’Agility depuis 1987, est en constante évolution mais nous avons maintenant suffisamment de recul face à cette évolution pour proposer des apprentissages adaptés amenant à de meilleures performances tout en respectant l’intégrité physique et mentale de notre chien.

Ce travail de recherche a abouti à une nouvelle mouture du MAG 1.

Nous pensons que le document ci-joint peut intéresser les compétiteurs et/ou futurs compétiteurs. Il ne se veut pas prescriptif mais donne une ligne de conduite dans les apprentissages qui nous semble intéressante. Le contenu est développé plus largement en pratique lors d’un stage MAG 1.

Nous pensons aussi que c’est le rôle du GTA que de vous tenir informé des recherches en cours.

En attendant des jours meilleurs et le retour sur nos terrains, nous vous souhaitons une bonne lecture.

Pour la CNEAC
Maryannic JOURDEN
Formatrice MAG et responsable du GT Agility

PJ : Les apprentissages en agility et le bien-être animal

Prise de fonction des coaches EO-AWC 2021

Share

Communiqué du GTA

Vous trouverez ci-dessous le mot de bienvenue de notre président Jean-Claude Métans, concernant la nouvelle équipe de coaches 2021, ainsi qu’un texte de cette équipe à l’occasion de leur prise de fonction.

J’en profite pour remercier Reynald, Sylvie et son équipe pour leur excellent travail des années passées.

Bon courage à cette nouvelle équipe et…faites nous rêver en 2021. En ces temps difficiles, nous en avons plus que jamais besoin !

Pour la CNEAC
Maryannic JOURDEN
Responsable du GTA


Quelques mots du président de la CNEAC

Une page de l’histoire des équipes de France senior d’agility et de son encadrement s’est tournée en 2019 avec le départ annoncé de Reynald et Sylvie. À nouveau je les remercie pour leur investissement et le travail accompli.

Les mesures sanitaires imposées par la lutte contre le coronavirus dans le monde entier n’aura pas permis la tenue du championnat du monde cette année. Nous avons vu avec beaucoup de regret s’effacer du calendrier nos grands événements les uns après les autres avec beaucoup de regrets et de frustration.

Ces événements vécus n’atteignent pas notre détermination dans la poursuite de nos activités, la volonté de se tourner vers l’avenir afin de poursuivre notre mission est fortement présente.

La France est une grande nation parmi les grandes du monde de l’agility, nous nous devons de poursuivre avec force, conviction et dynamisme le travail de nos prédécesseurs.

C’est dans cet esprit qu’un nouvel encadrement de nos équipes de France séniors a vu le jour sous le nom de TEAM FRANCE AGILITY 2021, dont le dossier de candidature, richement étayé, présenté par Mickaël RENAUD en qualité de coach et Julien ORAND comme adjoint nous a séduit.

Qu’ils soient assurés tous deux et leur staff de notre disponibilité à leur écoute, notre total soutien et de tous nos vœux de pleine réussite dans cette mission.

Je tiens également à remercier Frédérique SIECA qui a bien voulu renouveler sa fonction de coach de nos juniors

Bien cordialement

Jean Claude Métans
Vice-président de la Société Centrale Canine
Président de la CNEAC


Team France Agility 2021

C’est avec beaucoup de plaisir que nous prenons la suite de Reynald et Sylvie dans ce rôle pilier de Coach National !

Merci à eux, ainsi qu’à tous ceux qui ont œuvré à leurs côtés durant ces dernières années. Merci également à tous ceux qui ont partagé de près ou de loin nos aventures en Equipe de France et qui nous ont permis de vivre des moments et des émotions hors du commun !

Merci à la CNEAC pour la confiance accordée !

Notre ambition : réussir à rendre à notre Agility Française les émotions qu’elle nous a permis de connaitre. Faire que chaque membre de l’EDF 2021 ai la chance de ressentir les frissons que nous avons éprouvés, que ce soit dans la vie de l’équipe, lors des entrainements, lors des interactions avec les meilleurs Supporters du monde, en compétition lors de l’EO ou des AWC… en montant sur les marches des podiums accompagnés par ce drapeau Bleu-Blanc-Rouge

Nous avons, tous les deux, la chance d’avoir des binômes canins toujours compétitifs et qui nous ont permis de fouler tous les podiums des 2 plus belles compétitions mondiales l’année dernière (podium Individuel et par Equipe à l’European Open aux Pays-Bas ainsi que podium Individuel et par Equipe aux Championnats du Monde en Finlande).

Nous aurions pu, à titre personnel, continuer et retenter notre chance pour viser de pouvoir à nouveau de représenter la France… Mais ce projet est entré dans l’équation et nous avons voulu faire ce choix fort dans l’objectif de rendre à tous, ne serait-ce qu’un fragment des émotions que nous avons connues !

Spécialement dans le contexte très particulier que le monde connait aujourd’hui et qui impacte notre passion également, notre mission de Coach National nous tient totalement à cœur tant pour emmener les Equipes de France avec la culture de la gagne que pour répondre au besoin de chaque agilitiste passionné de se retrouver, tous ensemble, autour des moments magnifiques partagés avec l’EDF.
Supporters et Fanatics, en herbe ou d’expérience, nous sommes impatients d’échanger avec chacun et chacune d’entre vous et de vivre de superbes choses ensemble !!!

Quant aux postulants à la sélection EDF, vous connaissez le système transparent de sélection alors la balle est entre vos mains !

Nous sommes ravis d’avoir dès maintenant les informations concernant les juges des sélectifs !!! Si vous aviez besoin de motivation pour vous définir des objectifs de travail durant les semaines à venir, le démarrage de la saison 2021 est là !!! Objectif n°1 dès le 27-28 février avec Inga JARV (EST, juge AWC 2021) et Roman LUKAC (SVK, juge EO 2021).

À très vite !!!

Team France Agility 2021

It is with great pleasure that Julien and I take over from Reynald and Sylvie in this role of French National Coach! Thank you so much to them, as well as to all those who helped the French Team to grow better and better over the years. Thanks also to all the people who have taken part in our adventures in the French Team and have given us a chance to live all these emotions!

Our ambition : to repay French Agility for all we’ve been given and do our best to ensure that every member of the French Team 2021 will have a chance to feel the same thrills we’ve experienced : moments of life together, trainings, time spent with the best supporters of the world, running at the European Open or the Agility World Championship, standing on the podium under the French flag…

Julien and myself are lucky to have Ta and Maybe as doggy partners who are still competitive and who offered us the best last year with individual and team podiums at the European Open in the Netherlands as well as individual and team podiums at the Agility World Championship in Finland. So it’s been an important decision for us to renounce trying again the selection with our wonderful partners and to choose instead to become French Team Coaches, but is is our way of trying to give back to French Agility a part of all the emotions we’ve experienced…

In the current context, this project is even more important for us !!! We’re looking forward to spending time with you on and around the field!

Let’s go for the 2021 season and See You Soon!

Mickaël RENAUD
Julien ORAND

Des précisions sur les licences ‘Intervenant’

Share
Comme son nom l’indique cette licence est à destination des personnes qui interviennent pour le compte de la CNEAC ou au sein des clubs canins et qui n’ont pas l’intention de pratiquer d’autres activités. Cette licence est sans chien attaché car son utilisation ne nécessite pas la présence d’un chien.
 
En conséquence pour souscrire cette licence il faut être déjà titulaire d’un diplôme ou une fonction reconnu par la CNEAC et être référencé comme tel à la CNEAC. Les diplômes ou fonctions sont par exemple : MEC1 ou 2, MAG1 ou 2, formateur, Référent Passagility, …
 
Je reste à votre disposition pour tout complément. 

licence@sportscanins.fr

Cordialement
Jean Denis Devins
Responsable du GTIL

Communiqué du GTA : Pass Agility, sélectifs EO-AWC

Share

Nous espérons que ce communiqué vous trouvera tous en bonne santé malgré cette pandémie qui sévit actuellement.

Ce confinement fait que toutes nos activités sont actuellement à l’arrêt. La priorité est la préservation de la santé de tous.

Depuis le dernier déconfinement, des concours d’Agility ont pu avoir lieu, d’autres non. Dans tous les cas, nous savons que le protocole conçu pour la bonne tenue des concours d’Agility a été suivi à la lettre par tous, clubs organisateurs, juges, compétiteurs et aucun problème d’aucune sorte ne nous a été remonté. Aussi, nous vous remercions tous pour cet effort solidaire.

Les calendriers 2021 sont élaborés mais comme tout un chacun, nous n’avons pas de visibilité en ce qui concerne les mois à venir, aussi nous suivrons les directives nationales au cas par cas.

Voici deux informations à noter :

  • PASS AGILITY : Les documents mis à jour concernant le PASS AGILITY (rapport du jury) sont en ligne ainsi que les parcours numérotés qu’il faut utiliser lors d’un PASS.
  • SELECTIFS EO-AWC : Le lieu concernant le second sélectif EO-AWC est fixé et vous trouverez ci-dessous les nouvelles informations concernant ces sélectifs (inversion de deux juges sur les deux derniers sélectifs).
    • Sélectif EO-AWC n°1 — Courcouronnes (91080), 27-28 février 2021
      Juges : Inga JARV (EST) (Juge AWC 2021), Roman LUKAC (SVK) (Juge EO 2021)
      Adresse : 4 Avenue du Bois de l’Épine, 91080 Evry-Courcouronnes
      GPS : 48.627419, 2.406089
    • Sélectif EO-AWC n°2 — Lansargues (34130), 27-28 mars 2021
      Juges : Eric COURANT, Caroline GUIGNARD
      Adresse : Les Ecuries de Lansargues, Lieu-dit Mas Feuillade, Route de Tartuguière, 34130 Lansargues
      GPS : 43.638732, 4.098218
    • Sélectif EO-AWC n°3 — Auterive (31190), 24-25 avril 2021
      Juges : Luis NARCISO (PRT) (Juge EO 2021), David POWELL
      Adresse : Hall4Dogs, 550 route de Grépiac, 31190 Auterive
      GPS : 43.365965, 1.476049

En attendant de nous retrouver, prenez soin de vous et de vos proches !

Pour la CNEAC
Maryannic JOURDEN
Responsable du GTA

GPF Cani-cross 2021

Share

Communiqué GT Cani-cross

Le GPF CANI CROSS de la Centrale Canine aura lieu les 13 et 14 mars 2021.

Modalités d’inscription :

Le GPF Canicross est ouvert à tous, licenciés ou non, confirmés ou débutants, adultes ou enfants. 

Les inscriptions sont ouvertes et se font uniquement sur Canicompet : https://canicompet.com/fr/events/1525-grand-prix-de-france-scc-canicross-2021-senlis/.

Jusqu’au 1er décembre 2020 la priorité est donnée aux licenciés CNEAC
À partir du 1er décembre, nous ouvrirons les inscriptions à tout le monde.

Pour des raisons d’organisation, il ne sera pas possible d’accueillir plus de 500 participants.

Les inscriptions ne sont prises en compte qu’à réception du chèque de paiment.

La liste d’attente se fait automatiquement sur Canicompet quand toutes les places sont prises.

Informations

Les liens pour suivre l’évènement:

En fonction de l’évolution de la situation sanitaire, les modalités d’organisation seront suceptibles d’évoluer.

Pour la CNEAC
Alain VELAY
Responsable du GT CANI CROSS

Bien Être Animal et Agility

Share

Communiqué du GTA

En tant que responsable du GTA, je reçois des mails traitant d’un problème récurrent qui est celui de l’âge du chien en regard des concours d’Agility. Il me semble nécessaire d’apporter des informations quant aux décisions prises par la CNEAC à ce sujet. Car au-delà de cette question d’âge du chien vis-à-vis de l’Agility, il y a la question importante de du Bien Être Animal qui nous concerne tous.

Il est inutile de préciser que tous les points abordés ci-dessous ont été longuement abordés, débattus puis validés par le GTA élargi constitué de compétiteurs, juges, informaticiens, vétérinaire, …et statistiques à l’appui. Je les remercie tout particulièrement.

Quand on parle d’âge pour un chien d’Agility, voici les seuls critères donnés par le règlement FCI :

  • 18 mois minimum pour démarrer les concours
  • 24 mois minimum pour participer au Championnat du Monde.

Pourquoi ne pas donner un âge de la mise à la retraite d’un chien en Agility ?

En Agility, quand on parle de mise à la retraite d’un chien, on entend l’arrêt des concours pour ce chien et uniquement cela.

Nos chiens sont tous différents par leur morphologie, peut-on alors estimer que les sollicitations à long terme sur les articulations d’un bouvier bernois sont les mêmes que sur celles d’un berger des Pyrénées ?

Par ailleurs, nous ne connaissons pas le vécu de chaque chien licencié : méthodes d’apprentissage, fréquence des entraînements, nombre de concours, nature des échauffements, méthode de récupération, blessures antérieures éventuelles, antécédents médicaux,… On notera que la fréquence des entraînements, leur contenu et leur durée sont des facteurs sans doute plus impactant que le nombre de concours effectués par le chien.

Donc à moins de fixer arbitrairement un âge de retraite, par exemple 17 ans, voire plus, ce qui n’apportera pas grand-chose comme réponse mais qui rassurera tout le monde, il nous est très difficile de statuer à ce sujet. Ensuite, donner un âge de mise à la retraite du chien amènerait certains conducteurs à pousser des chiens malades, fatigués ou blessés, à poursuivre, ce qui serait tout aussi opposable.

Nous insistons sur ce point : au sein du club, les personnes compétentes sont là pour conseiller le conducteur tant sur la fréquence des entrainements et leur contenu, que sur l’arrêt des concours (qui peut être bien sûr progressif). Mais à l’heure où se développe le coaching individualisé sur le terrain, voire en ligne, ce conducteur doit être plus que vigilant sur le vieillissement de son chien. C’est à lui en premier lieu que revient cette responsabilité.

Nous rappelons aussi qu’un juge peut arrêter un chien sur un concours parce qu’il montre visiblement de la fatigue mais il est plus que regrettable d’en arriver là.

Certains conducteurs donnent comme argument que leur chien vieillissant ne peut pas se passer de concours et qu’il déprime sans cette activité. Ce à quoi nous répondons que les entrainements peuvent être continués sans certains obstacles (palissade, slalom…), des hauteurs de saut plus basses… Le Hoopers va se développer dans les prochains mois. Un chien aime avant tout faire plaisir à son maître, aussi ce dernier saura donner à son chien un exercice (ou une activité) adapté(e), autre que l’agility, pour répondre aux envies et besoins de son animal.

Pourquoi ne pas autoriser la « descente » du grade 3 au grade 2 au libre choix ?

Cette demande est récurrente et bien souvent, l’argument avancé est le vieillissement du chien.

Tout d’abord, mis à part l’obtention du brevet, le règlement FCI ne donne pas de directives sur le passage de grade 2 au grade 3 et inversement. Ce qui sous-entend que chaque pays a le libre choix sur ce sujet

Nous ne voyons aucun intérêt pour le chien à descendre en grade 2 sous le seul prétexte que les parcours seront plus adaptés pour un chien vieillissant. La palissade (qui n’épargne ni les articulations, ni les cervicales), est la même en 2, un saut reste un saut, un slalom reste un slalom… L’excès de passage sur ces obstacles pose effectivement problème, et non pas, les parcours eux-mêmes qu’ils soient de niveau 2 ou 3. Lors du dernier séminaire des juges, l’accent a été mis sur la pose des parcours et leur fluidité. De plus, en tant que délégué agility FCI, j’ai demandé lors de la dernière réunion, qu’une réflexion sur la pose et le nombre de « out » sur un parcours, soit engagée lors du prochain séminaire de juges FCI, proposition qui a été validée.

Un conducteur peut faire une dernière année en diminuant le nombre de concours (et les entrainements) pour ménager son chien, mais descendre en grade 2 sous le seul prétexte que les parcours seront plus adaptés pour le chien vieillissant, peut être plutôt une envie pour le conducteur de prolonger les années de concours, voire de faire encore une finale (ou plusieurs) et d’imposer à son chien …les parcours de trop ! Nous avons longuement débattu à ce sujet et nous sommes restés sur le fait qu’un chien puisse finir sa carrière sportive en grade 3. Nous rappelons toutefois qu’il reste possible de passer de grade 3 en grade 2 en suivant les conditions données.

Pourquoi laisser passer automatiquement en grade 3 de jeunes chiens ?

Nous devons prendre en compte les objectifs de chacun qui peuvent être diamétralement opposés : entre le licencié expérimenté qui vise les championnats du monde et prépare son chien en conséquence pour accéder aux sélectifs EO AWC, et le licencié qui souhaite rester plus longtemps en grade 2 pour prendre de l’expérience, nous avons au milieu, le licencié qui a pour objectif de progresser en vitesse, en technique et de pouvoir (soit volontairement, soit automatiquement) se retrouver en grade 3 (et encore, avec ou sans objectif de participer au championnat de France grade 3). Là encore, plutôt que d’être sollicités pour des demandes d’exception à une règle, nous laissons le libre choix au conducteur. La règle est connue, à chacun de faire avec même s’il faut pour cela faire des calculs. Nous rappelons aussi aux conducteurs de jeunes chiens qu’ils ont le choix de rester aussi longtemps qu’ils le souhaitent en grade 1 (et de concourir sur les parcours d’Agility 2* et Jumping 2*).

Nous préférons travailler en amont : c’est ce qui a été fait avec le nouveau programme du MAG 1 où nous avons collaboré avec les formateurs MAG sur les apprentissages en Agility. Respecter son chien, c’est aussi connaitre ce que l’on construit dans ces apprentissages qui sont déterminants pour la santé de son chien. L’objectif n’est pas d’avoir à tout prix un chien prêt pour les concours à 18 mois, l’objectif est d’avoir un chien performant en Agility dans le respect de son bien-être, de ses développements (physique et mental), et dans le souci qu’il reste auprès de nous le plus longtemps possible.

On parle beaucoup ces derniers temps du Bien Être Animal. Le BEA ne concerne pas que les élevages de tel ou tel animal. Il commence par ce que nous faisons nous de notre chien et c’est bien nous en tant que maitre de notre chien, qui en sommes les premiers responsables.

Pour la CNEAC
Maryannic JOURDEN
Responsable du GTA

 

Coach équipe de France de dog-dancing

Share

Communiqué

Pour les 3 années à venir, qui nous conduirons tout droit à l’échéance 2022 et la tenue du championnat du monde en France, la commission et le GT accordent leur confiance à Sophie Perez pour œuvrer avec détermination et passion à coacher l’équipe de France de dog dancing.

Forte de qualités humaines indéniables, d’un bagage technique acquis en tant que compétiteur et de connaissances du dog dancing international, Sophie saura trouver l’attitude et les mots qu’il faut pour rester proche et à l’écoute tout en permettant à chaque équipe de progresser et de donner le meilleur d’elle-même.
Elle sera le garant de la cohésion et de l’esprit d’équipe attendu de la part de nos compétiteurs. Elle assurera un suivi des équipes qui va au-delà du championnat du monde et travaillera en concertation avec le GT qui sera là pour l’épauler.

Nous la remercions pour son implication dans le dog dancing français et lui souhaitons bonne chance et beaucoup de réussite dans cette mission.

GT Dog dancing